Assurance vie sans garantie n’est que ruine de l’âme de l’assureur.

La persistance des taux d’intérêt bas ne manque pas d’inquiéter les assureurs vie et les régulateurs un peu partout dans le monde. Récemment l’Association Actuarielle Européenne a constitué un groupe de travail afin d’explorer les conséquence de ce mouvement.

Il était temps car on observe un peu partout que les assureurs en ont tiré l’idée qu’il faut éliminer toutes les garanties.

Ils le font en limitant ces garanties au maintien du capital lorsqu’il s’agit de contrat en euros et en proposant aux assurés de plus en plus de contrats en unité de compte.

Le client se trouve ainsi de plus en plus seul face au risque des marchés financiers qu’on lui demande d’assumer.

Pourtant, comme vient de le rappeler opportunément le président de l’institut des actuaires allemands, W Schneemeier[1], la garantie des taux fait partie des outils nécessaires à la fourniture de ce service essentiel de l’assureur qu’est la préparation de la retraite. Sans taux garanti comment permettre le maintien des valeurs sur plusieurs décennies ? Comment permettre à l’assuré d’avoir une retraite suffisante dans 40 ou 50 ans ?

Depuis de nombreuses années les assureurs-vie semblent avoir oublié leur rôle très particulier dans l’univers financier. L’enseignement classique de l’assurance-vie est passé de mode et la définition de l’assureur-vie, non pas gestionnaire au jour le jour de placements financiers mais gestionnaire du cycle de vie des clients n’évoque plus grand chose. Pour beaucoup d’assureurs, souvent issus du monde bancaire, l’assurance est un succédané de compte bancaire, dans lequel l’assuré place son argent en échange d’une liquidité parfaite et d’une rémunération aléatoire, comme dans le cas d’un contrat en unités de compte.

Seules quelques parties marginales de l’assurance-vie sont fidèles à l’idée que l’assureur est un gestionnaire du cycle de vie et que les paiements ne doivent pas être le fruit de la volonté du client. Les contrats collectifs retraite, les fonds de pension restent inspirés par cette idée, en un mot que la liquidité du contrat est réduite. L’âge de la retraite ou quelques événements limitativement décrits permettent de récupérer les sommes.

On sent bien que les restrictions portées à la liquidité permettent de garantir, vocation première de l’assureur. Mais on sait aussi que la seule restriction de la liquidité ne suffit pas à permettre la garantie. Ainsi dans les contrats à prestation définies, des garanties trop fortes et trop longues n’ont pas compensé les avantages de placement liés à la restriction de la liquidité.

M. Schneemeier propose de limiter les durées de garantie pour éviter ces problèmes.

Les assureurs disposent donc de deux outils pour continuer à fournir des garanties : la restriction apportée à la liquidité des contrats et la limitation de la durée des garanties.

Or ils semblent aujourd’hui faire le choix délibéré de la liquidité au détriment de la garantie. En refusant de toucher à la liquidité des contrats ils sont obligés de renoncer à la garantie. C’est bien le mouvement amorcé avec les unités de compte… Ce mouvement met toujours plus en risque la profession en la rapprochant très dangereusement de la banque, accroissant mécaniquement la concurrence à laquelle elle est soumise.

Ce primat donné à la liquidité n’est qu’une des options stratégiques possibles et sans doute la moins conforme aux savoirs de long terme de l’assureur-vie. C’est pourquoi on peut s’étonner que ce dernier ne cherche pas dans la réduction de la liquidité et de la durée des garanties une solution plus conforme à ses intérêts.

Renoncer à la garantie est un pari plus dangereux qu’il ne paraît pour les assureurs vie. Assurance-vie sans garantie n’est que ruine de l’âme.

[1] Versicherung Wirtschaft 14/09/15 Ohne Garantien würde die Lebensversicherung keine wirklichen Altersvorsorgelösungen mehr biete

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s