Covid19 et solvabilité 2, rattrapé par le risque de crédit ?

Le Corona virus donné lieu à une abondante littérature sur le problème des sinistres. Paiera, paiera pas, c’est la question que se pose et que l’on pose aux assureurs. L’exclusion ou la non exclusion du risque de pandémie dans les conditions contractuelles, en particulier pour les pertes d’exploitation, est posée un peu partout avec des réponses qui vont du oui au non avec toutes les nuances possibles selon les secteurs, les contrats et les pays. C’est évidemment un important problème de court terme et dont les conséquences comme l’ont dit certains grands patrons d’assurance peuvent être dévastatrices.

Mais il est peut être un autre risque créé par le covid19 un risque plus sournois mais pas moins important, celui du risque de crédit sur les assurés. En un mot les assurés auront ils la capacité de payer ce qu’ils doivent ?

Au moment où l’on commence à mesurer l’impact significatif de la mise au repos de l’économie, on peut légitimement se demander s’il y aura un effet sur le paiement des primes.

On peut même imaginer que les exemptions et reports de primes consentis par certains assureurs trouvent leur origine dans ce sentiment que les assurés seront moins « au rendez vous » quand il s’agira de payer. Pourquoi alors exiger une prime qui ne sera peut-être pas payé ? Mieux vaut faire le grand seigneur et « l’offrir » au client.

Un autre avantage de cette politique dans le monde de solvabilité 2, c’est qu’elle pourrait aussi diminuer l’exposition au risque de contrepartie sur les payeurs de primes.

Solvabilite 2 prend en effet en compte le risque de crédit sur les contreparties non notées.

Ce risque est calculé dans le module des risques de « type 2 » du module risque de contrepartie.

Ce module tient compte, entre autres, des produits à recevoir sur les clients qui ont plus de 90 jours d’arriérés. Pour faire simple, une prime non payée dans les 90 jours se voit considérée dans les calculs comme pratiquement irrécouvrable… Les assureurs ont souvent remarqué le poids non négligeable de ce poste dans les calculs de solvabilité 2. Et encore il s’agissait de calculs dans des périodes où le « risque crédit » mesuré par cet indicateur restait faible. Dans un environnement de crise majeure, qu’en sera-t-il ?

L’application d’une règle fixe, la règle des 90 jours peut agir comme un « amplificateur de crise », voire simplement un créateur de crise. Dit d’une manière différente doit on maintenir une industrie à un niveau de sécurité largement supérieur à la réalité de l’économie réelle en période de crise ? Le dilemme n’est pas simple à résoudre pour le régulateur qui tient à garder un niveau maximal de sécurité tout en évitant un effet amplificateur du fait de la réglementation. Il semble toutefois, face à une crise économique de l’ampleur de celle créée par le covid19, que l’ajustement des règles (contreparties ou autres) à la réalité du terrain soient essentiels et doivent être faites avec célérité. Une réflexion rapide sur le risque de contrepartie et de crédit dans solvabilité 2 s’impose ou s’imposera rapidement privilégiant le pragmatisme et qui sait, le modèle interne…

Dans ce domaine, comme dans d’autres W. Bagehot, fin observateur du monde financier avait prévenu contre les règles « automatiques » prudentielles en disant : « The probable demands upon the Bank are so various in amount, and so little disclosed by the figures of the account, that no simple and easy calculation is a sufficient guide. A definite proportion of the liabilities might often be too small for the reserve, and sometimes too great. The forces of the enemy being variable, those of the defence cannot always be the same. I admit »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s